Métier : Home stager !

Métier : Home stager !

25 septembre 2019 0 Par slr3105

90 secondes, c’est le temps que met l’acquéreur pour prendre sa décision dès la porte d’entrée franchie.  D’où l’idée de valoriser un bien afin de le vendre rapidement et au meilleur prix possible : c’est ce qu’on appelle le home staging.  

En manque d’acquéreur dans les premières semaines de la mise en vente de votre bien ? Si votre prix est cohérent avec celui du marché, il y a fort à parier que ses atouts ne sont pas valorisés. Il faut donc lui donner un nouvel attrait afin d’attirer l’attention des acquéreurs potentiels sur ses points forts.

En effet, dans la démarche du home staging, inventé aux États-Unis dans les années 70, pas de sentimentalisme ni de plaisir. L’idée n’est pas de refaire toute la déco ou d’entamer de grosses rénovations. Il faut être efficace et pragmatique pour gagner en rentabilité. Il vous faut donc vous projeter dans une vision marketing et non esthétique de votre bien.

Pour y parvenir, il faut rendre le bien le plus neutre possible afin de ne détourner aucun acheteur potentiel : dépersonnalisation (élimination des photos, posters, souvenirs de vacances et collections diverses), désencombrement des pièces, réparation des éléments en mauvais état (robinetterie, carrelage, vitres brisées…), amélioration de la circulation dans le logement pouvant aller jusqu’à l’abattage d’une cloison, valorisation ou création d’espaces fonctionnels et bien identifiables du premier coup d’œil, etc. 

Pour ce lifting de surface et non de fond, les coûts des prestations d’un professionnel du home staging, appelé home stager, dépendent beaucoup de l’étendue des travaux. Mais, en général, il ne faut pas dépasser plus que la commission d’agence immobilière.