Quels étaient les meilleurs placements en 2019 ?

Quels étaient les meilleurs placements en 2019 ?

19 mars 2020 0 Par slr3105

Les placements traditionnels – type fonds euros, Livret A, etc. – ne constituent résolument plus une vraie protection contre l’inflation. En effet, ils rapportent moins qu’elle alors qu’elle croît. Dans le même temps, les taux restent historiquement bas. Alors, quels étaient les meilleurs placements en 2019 ? Sans grande surprise, les SCPI ont su tirer parti du contexte inflationniste, à l’instar de l’ensemble du marché immobilier.

Placements immobiliers, une garantie contre la reprise de l’inflation

Les placements immobiliers locatifs restent des investissements assez secure face à l’inflation, notamment lorsqu’ils sont réalisés avec une SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier). Ce constat se vérifie davantage pour l’immobilier tertiaire, comme les bureaux ou les espaces de stockage. Car, si l’inflation augmente, les loyers de ces espaces suivent la même courbe ascendante.

1. Les SCPI ont le vent en poupe

En 2019, la bonne santé de l’économie européenne a définitivement érigé le marché de l’immobilier de bureau en valeur sûre. Il a même connu une belle embellie en France comme en Europe. L’attractivité des SCPI s’est donc renforcée.

En effet, fortes de leur taux de rendement moyen en 2018, 4,5 %, elles sont logiquement restées très attractives en 2019, avec d’importantes opportunités d’investissement :

  • En France, les travaux du Grand Paris favorisent la création de nouveaux espaces de bureau ou de coworking porté par le recours de plus en plus courant au télétravail. Sur tout le territoire, on note aussi la création continue d’entrepôts en périphérie des métropoles afin de mieux accompagner la croissance du business numérique.
  • En Europe du Nord et en Allemagne, en particulier, on remarque la même tendance.

Investir en SCPI semble donc être un choix opportun pour se constituer un portefeuille patrimonial et disposer de revenus complémentaires versés chaque trimestre. Actif tangible, sans aucune obligation de gestion et beaucoup plus souple qu’une location immobilière gérée par un particulier, il est possible de l’acquérir à crédit ou bien en souscrivant un plan épargne immobilier avec un versement de 50 euros par mois, par exemple.

Les meilleures SCPI en 2019

  • Corum XL avec un rendement à l’international de 6,46 %
  • Corum Origin avec un rendement de près de 6,25 %
  • Épargne Pierre avec 5,85 % de rendement net
  • Pierval Santé avec un rendement net  de 5,05 %
  • Novapierre avec un rendement de 4,45 %

2. Le crowdfunding immobilier, un placement innovant

Depuis 2008, les banques sont de plus en plus réticentes à investir dans les entreprises et à prêter aux promoteurs immobiliers. Cependant, entrepreneurs comme promoteurs doivent disposer de fonds pour développer leurs projets, notamment en immobilier. En effet, il s’agit d’acquérir les terrains où seront érigés des programmes neufs. Pour concrétiser ces derniers, les professionnels émettent des dettes obligataires, pouvant faire l’objet d’un appel public à l’épargne à travers des plateformes de crowdfunding immobilier, également appelé financement participatif.

Principe du crowdfunding immobilier

Les plateformes spécialisées en crowdfunding immobilier proposent différents projets. Dès la fin de la construction, qui dure généralement entre 12 à 24 mois, les investisseurs sont remboursés et des intérêts (entre 8 et 10 %) leur sont versés dès la fin de la commercialisation. Le risque demeure donc dans la possibilité que le programme ne se vende pas. Cependant, cela reste une situation très rare.

Avantages de cet investissement

Ouverte à tous, cette formule est souple, pratique et accessible dès 1000 €. De plus, cet investissement n’engendre aucuns frais de gestion ni de sortie.

3. La location meublée gérée, pour de vraies économies d’impôt

Le secteur immobilier est le roi de la défiscalisation. Lois Duflot, Malraux, Pinel, Censier-bouvard, tous ces dispositifs permettent de bénéficier de revenus défiscalisés. À ces derniers s’ajoutent les locations meublées gérées – les résidences étudiantes et EHPAD – qui sont deux types de locations ayant le plus d’avenir du fait de la carence de l’offre actuelle.

Les placements d’une diversification réfléchie

En plus des SCPI et autres types de placements évoqués plus haut, d’autres placements innovants permettent de diversifier son portefeuille pour obtenir une meilleure rentabilité.

1. Les produits dits structurés

Un produit structuré est un ensemble de divers produits financiers généralement détenus dans un CAPI (Contrat de capitalisation), un compte titres ou un contrat d’assurance-vie.

Il propose aux investisseurs différents avantages :

  • diversification des indices sans obligation d’acquisition totale ;
  • accès à des classes d’actifs souvent inaccessibles : actions émergentes, matières premières, produits de corrélation ou de volatilité… ;
  • rémunérations selon les préférences de l’investisseur (pour un capital garanti ; un rendement annuel élevé ; un fort potentiel de gain…).

Les produits structurés permettent donc à l’investisseur de choisir et d’optimiser le profil de risque/rentabilité souhaité pour son portefeuille, et ce, à court ou à long terme.

2. Les ISR (Investissements Socialement Responsables)

L’investissement participatif est tout autant créateur de valeur que le crowdfunding immobilier. En effet, il propose à des investisseurs de favoriser l’économie de leur territoire en soutenant des PME françaises à travers des plateformes numériques.

Prisé pour sa création de valeur, l’investissement participatif a généré des rendements à hauteur de 8,7 % entre 2007 et 2016 selon l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance.  Plus que l’immobilier ! Mais, force est de reconnaître que cette classe d’actifs, à l’instar des actions, peut présenter des risques (fermeture d’entreprise, ralentissement de la croissance…) que l’on ne retrouve pas dans une SCPI, par exemple.

En conclusion, les meilleurs placements en 2019 étaient ceux dédiés à l’immobilier, comme les SCPI, le crowdfunding… En les mixant, on parvient à se construire un portefeuille d’actifs pérenne pour les années à venir, notamment s’il est enrichi en solutions aux rendements compensés en cas d’aléas. Ainsi, il vous est possible de vous préparer des revenus confortables complémentaires et de bien préparer votre retraite.